Exposition et créations lumineuses – Le Cercle de la voile fait peau neuve

Dès le 5 octobre, le restaurant du Cercle de la Voile de Neuchâtel présente les oeuvres d’un artiste indonésien, les lampes et les photophores d’un créateur d’objets, le tout dans une ambiance revisitée.

Loin de se considérer comme une galerie d’art, le restaurant du Cercle de la Voile de Neuchâtel entend présenter des artistes indépendants dont les œuvres ne dépassent pas le prix symbolique de 500.-. Sorte d’expositions « Art Fair » permettant même aux petits budgets de s’offrir un dessin, une sérigraphie, une gravure ou une photo, lesdites expositions feront la part belle aux artistes travaillant des techniques permettant les multiples.

Et pour contredire ce principe de base, la première exposition présentera le travail de l’artiste indonésien TARGO qui présente des dessins à l’encre et au feutre. TARGO YOUWAN ISTANTO de son nom complet vit dans la banlieue de Djakarta, mais est originaire de Sumatra. Ses dessins s’inspirent beaucoup des légendes et de la mythologie de son île, ainsi que de son quotidien. On est  tantôt proche d’un style « steam-punk »,  avec des personnages aux visages aux yeux multiples, des animaux fantasmagoriques, tantôt d’un univers d’art brut foisonnant.

             

Autre invité pour cette première, DOMINIQUE PAOLINI donne une seconde vie à des objets usuels en les assemblant dans des compositions élégantes et uniques. Lampes, luminaires et photophores, revivent au travers d’objets du passé. Il parcourt les routes à la recherche de la matière qu’il va travailler dans son atelier et transformer en objets lumineux. DOMINIQUE PAOLINI apporte alors une nouvelle fonction à une pièce ancienne qui retrouve ainsi tout son rayonnement.

Les œuvres de ces deux artistes et artisans seront présentées dans le cadre revisité du restaurant avec notamment un mobilier de bistrot d’époque – tables aux pieds en fonte et chaises en bois –

Vernissage : Jeudi 5 octobre dès 18h, Falaises 14, 2000 Neuchâtel, 1er étage.

Expositions suivantes :

Novembre – Décembre : Géraldine Cavalli, gravures
Janvier : Yves Hänggi, sérigraphies
Février : Exposition érotique collective interdite aux moins de 18 ans à l’occasion de la St-Valentin